Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il faut du temps pour qu'un jardin prenne forme. Créer les massifs, associer les plantes, marier les couleurs... Le rendu est différent d'une année sur l'autre et c'est bien ce qui est passionnant. Des erreurs mais aussi de bons résultats redonnent de l'énergie aux jardiniers amateurs que nous sommes. Ce blog me permet de partager avec ceux qui jardinent déjà ou qui découvrent cette activité, source de bien-être, c'est aussi un aide-mémoire. Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits, merci de me contacter pour toute utilisation.

12 Dec

Gui - Viscum album

Publié par Edwige  - Catégories :  #Arbustes persistants

Gui - Viscum album
Gui - Viscum album

Connaissez -vous bien le gui ?

 

 

Comme le houx, le gui est associé aux fêtes de Noël et de fin d'année.

Ils décorent nos tables, nos portes et selon la tradition, s'embrasser sous une branche de gui le jour de l'an, apporte bonheur et prospérité...

 

Il est aussi appelé  "bois de la Sainte- Croix", "buisson de sorcière", " Vert de pommier"...

 

Le gui pousse sur certains arbres, c'est un hémiparasite

Il se fixe par un suçoir qu'il enfonce dans le bois de son arbre hôte et en pompe la sève brute (eau et sels minéraux ). 

Le gui des feuillus ( Viscum album Mali ) s'installe fréquemment sur les pommiers, les peupliers, les saules, les tilleuls, les érables, les robiniers, les sorbiers et les aubépines.

 

 

Fixation du gui sur son arbre hôte.

Fixation du gui sur son arbre hôte.

 La fauvette à tête noire et surtout la grive draine ' Mistle trust' en anglais, participent à la dissémination du gui par ingestion des baies.

 

La grive draine avale les baies entières, la pulpe est ensuite digérée et les graines enrobées de viscine sont rejetées dans les fientes.

 

La Fauvette à tête noire possède un bec fin et un petit gosier, elle ne peut donc pas avaler la baie. Elle s'en saisi et consomme la pulpe sur une autre branche ou un autre arbre. En quelques secondes, elle retire la graine, la colle sur une branche et avale le reste de la pulpe.

Gui - Viscum album

 Trois pommes font de la résistance face  au gui envahisseur, le pommier sera abattu l'année suivante.

C'est ainsi dans un pré voisin, les pommiers disparaissent aux fil des ans,  et c'est bien dommage pour la chevêche d'Athéna qui y trouve refuge.

Je regrette que d'autres pommiers n'y soient pas replantés... Peu à peu le paysage perd de son charme.

 

Gui - Viscum album

Cet écureuil roux se repose sur une branche sous un gui après avoir festoyé, si je ne me trompe, les écureuils se nourrissent aussi de gui.

Commenter cet article

Malou 15/12/2020 08:14

Intéressant cet article ... Bien cordialement

le jardin d'Edwige 15/12/2020 10:10

Merci de votre visite et de votre commentaire ! Bonnes fêtes de fin d'année avec prudence !

Archives

À propos

Il faut du temps pour qu'un jardin prenne forme. Créer les massifs, associer les plantes, marier les couleurs... Le rendu est différent d'une année sur l'autre et c'est bien ce qui est passionnant. Des erreurs mais aussi de bons résultats redonnent de l'énergie aux jardiniers amateurs que nous sommes. Ce blog me permet de partager avec ceux qui jardinent déjà ou qui découvrent cette activité, source de bien-être, c'est aussi un aide-mémoire. Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits, merci de me contacter pour toute utilisation.