Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il faut du temps pour qu'un jardin prenne forme. Créer les massifs, associer les plantes, marier les couleurs... Le rendu est différent d'une année sur l'autre et c'est bien ce qui est passionnant. Des erreurs mais aussi de bons résultats redonnent de l'énergie aux jardiniers amateurs que nous sommes. Ce blog me permet de partager avec ceux qui jardinent déjà ou qui découvrent cette activité, source de bien-être, c'est aussi un aide-mémoire. Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits, merci de me contacter pour toute utilisation.

12 Mar

La construction du nid.

Publié par le jardin d'Edwige  - Catégories :  #Oiseaux du jardin

Attention ! Mars-avril, période cruciale pour les oiseaux.

 

Je les vois en plein labeur, combien d'allers et venues pour prélever la mousse sur le tronc des arbres ou brindilles sur les branchages ?

Beaucoup de temps et d'énergie sont exigés pour la construction du nid.

Si vous souhaitez ne pas compromettre les prochaines nichées, ce n'est donc pas le moment de tailler les haies et buissons.

 

Il faut dire que plus le jardin est négligé, plus je compte d'oiseaux présents.

Le printemps dernier, un nouveau venu s'était installé quelques jours : un bouvreuil pivoine qui se régalait des bourgeons des pêchers, entre autres.

Je ne l'ai pas revu cette année.

 

Les pinson des arbres travaillent en couple quasiment côte à côte comme la plupart des oiseaux alors que le roitelet huppé semble  s'activer en solitaire...

Il construira son nid dans un conifère.

 La construction du nid.

Un couple de mésanges à longue queue a choisi un lilas des indes que je viens de tailler pour prélever ce dont elles ont besoin à la construction du nid.

J'ai hésité à nettoyer l'arbuste de sa mousse et finalement ce sont elles qui se chargent de ce labeur.

J'ai remarqué qu'elles emportent aussi des lamelles d'écorce.

 

 

 La construction du nid.
 La construction du nid.
 La construction du nid.

Je suis un peu frustrée cette année, elles s'envolent avec leur matériaux chez nos voisins sans doute ont-elles choisi d'abriter le nid dans un conifère. 

Il faut dire que l'année dernière, la construction du nid à moins d'un mètre du sol dans un laurier tin a été fatale à la nichée.

Années après années, la mésange bleue et la mésange charbonnière sont  fidèles au nichoir.

Je n'ai pas nettoyé les nichoirs cet automne et c'est elles qui s'en chargent.

Le verdier se plait toujours dans le conifère près de la terrasse, le merle dans l'aucuba du japon, le  laurier tin ou le chèvrefeuille, l'accenteur mouchet dans le cotonéaster, le pigeon ramier dans le tamaris  etc...

 

 

 La construction du nid.
 La construction du nid.

Certains ont fini le nid et commencent à pondre ou à couver déjà comme cette grive qui se demande pourquoi je suis venue la déranger.

 

Au fait, j'y pense, je n'ai pas encore aperçu les premières hirondelles ni  entendu le chant du coucou.

Mais ça ne saurait tarder, le printemps arrive à grands pas.

Ah oui, j'oubliais de vous dire : j'ai vu la première coccinelle !

Commenter cet article

Archives

À propos

Il faut du temps pour qu'un jardin prenne forme. Créer les massifs, associer les plantes, marier les couleurs... Le rendu est différent d'une année sur l'autre et c'est bien ce qui est passionnant. Des erreurs mais aussi de bons résultats redonnent de l'énergie aux jardiniers amateurs que nous sommes. Ce blog me permet de partager avec ceux qui jardinent déjà ou qui découvrent cette activité, source de bien-être, c'est aussi un aide-mémoire. Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits, merci de me contacter pour toute utilisation.